Warning: Creating default object from empty value in /home/clients/7afd5cd63c1f68980b1a3dd289526f18/web/wp-content/themes/salient/nectar/redux-framework/ReduxCore/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Financement d'entreprises et investisseurs - Entreprendre.ch

Après la détermination du besoin de financement de votre entreprise, il est primordial de trouver l’origine des fonds

Recherchez des aides financières est toujours une étape importante dans le développement d’une entreprise. Si votre besoin en fonds de roulement augmente, vous devrez le couvrir via des financements. Voici les principales questions que les entrepreneurs se posent :

  • Puis-je bénéficier un moyen de financement auprès de la banque, et quelles en sont les conditions ?
  • Puis-je trouver un moyen autre que d’être caution du prêt de ma société, comme l’exige la banque ?
  • Comment assurer le financement de mes investissements en machines ainsi qu’en biens de production ?

Les capitaux propres de l’entreprise

Les fondateurs et leurs proches représentent la première source de fonds de l’entreprise, et constituent la première partie des capitaux propres du financement. Consultez la fiche « Capital d’amorçage » pour en savoir plus.

Ces fonds doivent obligatoirement être constitués, même si vous envisagez également le financement de votre projet par des fonds externes ou des fonds étrangers. En effet, lorsqu’il est question de financement commercial, en plus de la viabilité et de l’aspect prometteur du projet, vous devez démontrer votre engagement personnel aux banques et potentiels investisseurs, à travers la contribution à votre idée par un apport financier de votre part.

Lorsque ces capitaux s’avèrent insuffisants, vous pouvez faire appel aux investissements tiers.

Les capitaux étrangers

Votre financement peut être renforcé par des emprunts, particulièrement des emprunts bancaires.

Pour évaluer une demande de financement, on utilise principalement les éléments d’appréciation suivants :

  • L’appréciation financière: vos revenus et votre patrimoine, la structure de financement choisie, votre capacité à faire face aux charges, les intérêts et le remboursement inclus.
  • L’appréciation qualitative: l’expérience professionnelle, le type de marché et la concurrence existante.
  • D’autres éléments, notamment le récapitulatif de vos éventuels incidents de paiements ou de poursuites qui n’ont pas été réglées.

Les catégories de financements bancaires

Le crédit d’exploitation

Le crédit d’exploitation vous permet d’obtenir rapidement des liquidités pour le financement de vos besoins de fonds de roulement, à savoir les stocks, les factures non réglées par les clients et la caisse, en mettant à votre disposition une limite de crédit sur votre compte courant.

La limite de crédit peut être accordée « en blanc », ou conditionnée par une ou plusieurs garanties, généralement des garanties personnelles. Comme garantie, il peut s’agir par exemple d’une hypothèque, de la mise en gage d’une police d’assurance, ou du cautionnement solidaire des différents associés.

Le leasing, ou crédit d’investissement

Il finance l’acquisition des machines, des biens mobiliers, des véhicules, du matériel informatique et d’autres divers biens nécessaires à votre activité. C’est un prêt contracté pour une période déterminée, et dont les remboursements se font de façon périodique, sur toute la durée du contrat. En ce qui concerne le leasing, la banque limite son risque, car au cas où vous ne pourriez pas rembourser, elle pourra revendre le bien en guise de paiement.

Garanties et cautionnements

Les garanties sont une assurance pour le créancier s’il arrivait que l’entreprise ne puisse plus tenir ses engagements. La valeur de la garantie ainsi que son type influencent l’évaluation de votre demande de financement. En général, les garanties acceptées sont les titres cotés en bourse, celles concernant des bâtiments ou des terrains ou, éventuellement, du matériel de production, des créances ou le fonds de commerce.

La banque peut également accepter comme garantie de sa créance qu’une personne ou qu’une société spécialisée se porte garant : cette personne ou société s’engage donc à rembourser à la place de l’emprunteur si ce dernier est défaillant dans le remboursement des mensualités du crédit.

La plupart du temps, les associés d’une entreprise sont tenus de se porter garant de la créance de leur société. Par conséquent, en cas de défaut de paiement, la banque pourra venir chez les associés pour se faire rembourser.

La Coopérative Romande de cautionnement (Cautionnement Romand) a pour objectif de soutenir le développement de l’économie et de l’emploi en Suisse romande, ce à l’aide du cautionnement. Elle peut permettre aux indépendants et aux PME ne disposant pas des fonds propres nécessaires ou des garanties

Le blog

financement,entreprise

Crée ton entreprise en Suisse pour
490 CHF TTC

Je me lance

Sur le même sujet

capital amorçage,financement,investisseursMaîtriser ses finances
22 mai 2020

Le capital d’amorçage (love money)

Le capital d’amorçage représente les tout premiers moyens financiers qu’on accorde à une société pour lui permettre de lancer son activité initiale. Le capital d’amorçage équivaut à une somme d’argent conséquente qu’une société reçoit d’un groupe de personnes, lui permettant ainsi d’assurer les frais de lancement et de mise en place de l’entreprise, avant de…
facturation client,plan de trésorerie,créances,dettes,liquidités,encaissementsMaîtriser ses finances
22 mai 2020

Suivre les encaissements de son entreprise

Dans cet article, retrouvez tout ce qu’il faut savoir à propos des encaissements pour votre entreprise. Pour aller plus loin, vous avez également d’autres articles sur comment calculer le coût de revient et sur le budget de trésorerie. Tout d’abord, une bonne organisation permet une planification optimale de ses liquidités. Vous pourrez gérer la disponibilité…

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance
Cyril

About Cyril

Pendant ses études de sociologie à l’Université de Genève, Cyril rejoint un ami d’enfance qui avait démarré un site de e-commerce. La startup va rapidement croître pour être revendue en 2010 avec 25 collaborateur·rices. Il va ensuite co-fonder plusieurs marketplaces très verticalisées en Suisse romande avant de lancer une plateforme généraliste www.devis.ch en 2014. Durant cette période, Cyril constate qu’il faut aider les TPE/PME à se digitaliser et monte une agence web qui propose des sites internet en SaaS avec une approche métier. Après avoir vendu et monté plus de 650 sites dans les cantons de Genève et Vaud, Cyril décide de changer de vie et de mettre ses expériences au services des autres.