L’internationalisation : Comment développer son entreprise sur les marchés à l'étranger ?

  • L’importance de l’internationalisation pour l’expansion de votre entreprise
  • Sachez identifier les opportunités pour conquérir de nouveaux marchés
  • Pénétrez efficacement sur les marchés étrangers

L’internationalisation permet de s’exporter sur un plus grand marché, tout en développant son entreprise. Mais comment réussir son internationalisation ?

L’équipe d’Entreprendre.ch vous explique tout sur cette étape cruciale dans le développement d’une société.

Qu’est-ce-que l’internationalisation ?

L’internationalisation est de plus en plus adoptée dans le monde d’aujourd’hui où les frontières entre les pays s’estompent de plus en plus grâce à la technologie et à la mondialisation.

Généralement, il est possible de penser à cette étape de développement quand la demande devient plus forte, ou lorsque la pression de la concurrence en Suisse devient trop forte. En vous internationalisant, vous pourrez facilement gagner des parts du marché sur vos concurrents.

Mais vous vous doutez bien qu’avant de vous internationaliser, vous devez solidement vous préparer, et recueillir de nombreuses données. Par exemple, vous devrez faire une étude de marché pour vous assurer qu’il y a de la place pour vous, mais aussi mettre en place votre implantation après analyse de la concurrence, ainsi que de l’environnement et du contexte.

Définition de l’internationalisation

L’internationalisation, fait référence à la manière dont les entreprises, les organisations et même les logiciels adaptent leurs produits, leurs services ou leurs contenus pour atteindre un public mondial diversifié.

Ce processus est le moyen par lequel une entreprise étend ses activités et sa présence au-delà de ses frontières nationales, en s’engageant dans des opérations commerciales ou des investissements à l’échelle internationale.

Il s’agit d’une stratégie de croissance qui vise à exploiter de nouvelles opportunités commerciales en dehors du marché domestique de l’entreprise.

Les différents signaux favorables à l’internationalisation de votre société

L’internationalisation d’une entreprise est une décision stratégique majeure, et il est essentiel de la prendre au bon moment. Voici quelques signaux clés qui indiquent que votre entreprise est prête à s’engager sur la voie de l’internationalisation :

  • Demande croissante et pression concurrentielle : lorsque la demande pour vos produits ou services augmente de manière significative, il peut s’agir d’un signal fort pour envisager l’internationalisation.
  • Etude de marcher favorable : si après une étude approfondie du marcher dans les régions que vous avez ciblées, les résultats sont favorables et vous offrent une compréhension des besoins locaux et une adaptation potentielle de votre offre, c’est un indicateur positif.
  • Ressources et capacités financières : l’internationalisation nécessite des ressources financières considérables. Si après un bilan, votre entreprise est capable de supporter les charges initiales, mais aussi la période de faibles revenus après le lancement, alors l’internationalisation est faisable.
  • Réseaux de distribution solide : si vous avez déjà un réseau de distribution bien établi sur le marché local, cela peut simplifier votre entrée sur de nouveaux marchés. La logistique et la distribution sont des points essentiels pour la réussite de l’internationalisation.

Entrer sur un nouveau marché – Les étapes clefs

Une fois que vous aurez choisi les pays vers lesquels vous voulez vous tourner, différents moyens s’offrent à vous pour les investir concrètement. Voici les principales étapes que les entreprises traversent lorsqu’elles cherchent à s’internationaliser :

1- Analyse de marché

La première étape consiste à effectuer une analyse approfondie des marchés potentiels. Cela implique l’identification des marchés étrangers prometteurs en fonction de la demande, de la concurrence, de la réglementation et d’autres facteurs pertinents.

2- Adaptation des produits ou services

Une fois que les marchés cibles ont été identifiés, il est souvent nécessaire d’adapter les produits ou services de l’entreprise pour répondre aux besoins et aux préférences des consommateurs locaux. Cela peut impliquer des ajustements dans la conception, la taille, le prix ou même dans la stratégie marketing.

3- Sélection de la stratégie d’entrée

La troisième étape implique la sélection de la meilleure stratégie d’entrée sur les marchés étrangers. Les options courantes comprennent l’exportation directe, la création de partenariats ou de joint-ventures avec des entreprises locales, l’établissement de filiales à l’étranger, ou encore les fusions-acquisitions internationales.

4- Planification financière et juridique

Cela inclut l’analyse et la gestion des risques financiers associés aux fluctuations des taux de change, la conformité aux réglementations locales et internationales, et la mise en place de structures juridiques appropriées.

5- Mise en œuvre et gestion continue

Une fois la stratégie choisie, l’entreprise met en œuvre son plan d’internationalisation. Cela peut impliquer l’ouverture de bureaux ou d’installations à l’étranger, le recrutement de personnel local, la gestion des opérations internationales et la surveillance constante de la performance sur les marchés étrangers.

Les différentes stratégies d’internationalisation utiliser par les entreprises

L’internationalisation peut être réalisée grâce à diverses stratégies, chacune présentant des avantages et des inconvénients. Voici quelques-unes des stratégies les plus couramment utilisées par les entreprises :

L’exportation

Il s’agit de la méthode la plus simple pour entrer sur les marchés étrangers, consistant à vendre des produits ou des services depuis le marché domestique vers des marchés étrangers.

Avantages : faibles coûts initiaux, accès rapide aux marchés.

Inconvénients : limitation du contrôle sur la distribution, dépendance aux canaux de distribution locaux.

L’implantation de filiales à l’étranger

Cette stratégie implique l’établissement de filiales ou de succursales sur les marchés étrangers.

Avantages : plus grand contrôle sur les opérations, adaptation aisée aux préférences locales.

Inconvénients : coûts élevés, risques juridiques et réglementaires.

La fusion-acquisition internationale

Les entreprises peuvent acquérir des entreprises locales existantes ou fusionner avec elles pour pénétrer rapidement un marché étranger.

Avantages : accès instantané à la clientèle et aux actifs locaux.

Inconvénients : coûts élevés, intégration complexe, risques liés à la culture d’entreprise

Conclusion – l’internationalisation une autre étape vers la réussite

Avant de vous internationaliser, assurez-vous qu’il existe bien une demande sur place, et que l’opération est réalisable. Vous devez aussi prendre en compte tout ce que cela vous coûterait de vous internationaliser, et estimer vos potentielles économies.

Dans un contexte économique mondialisé, l’internationalisation devient de plus en plus cruciale pour la compétitivité à long terme des entreprises. En adaptant leurs produits, en exploitant de nouvelles opportunités de marché et en surmontant les obstacles, les entreprises peuvent prospérer et contribuer à un environnement commercial mondial dynamique et interconnecté.

L’équipe Entreprendre.ch peut répondre à vos questions sur la structure juridique idéale pour s’internationaliser. Contactez-nous pour en savoir plus !

Le blog

internationalisation,entreprise,marché,international

Crée ton entreprise en Suisse pour
490 CHF TTC

Je me lance

Sur le même sujet

business modelExécuter sa stratégie
23 mai 2020

Business Model

Définition du business model Le business model Il permet de s’assurer que l’activité est bel et bien rentable. Grâce au business model, il est possible d’estimer la valeur, donc la rentabilité, qui est offerte aux clients sur une période donnée, ou vis-à-vis d’un domaine en particulier. Le business model des entreprises nous apprend comment elles…
fusions et acquisitionsExécuter sa stratégie
23 mai 2020

Fusion et acquisition d’entreprise – tout savoir

Dans cet article découvrez comment vous pouvez développer votre entreprise grâce à la fusion et à l’acquisition d’autres entreprises. Pour continuer à développer vos connaissances en matière d’entrepreneuriat vous pouvez découvrir nos articles en lien avec l’analyse de l’environnement de l’entreprise ou encore sur les facteurs clés de succès. Il y a plusieurs manières de…

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance
Romain Prieur

About Romain Prieur

Romain est un des trois fondateurs de entreprendre.ch. Il est également expert-comptable diplômé en Suisse et fondateur de la Fiduciaire Karpeo à Genève et Lausanne. Romain conseille au quotidien les entrepreneurs et ceux qui souhaitent le devenir. Il est aussi chargé de cours pour la spécialité entrepreneuriat de l’Ecole Crea et au sein de l’organisation des experts-comptables suisses ExpertSuisse.