Créer une société holding en Suisse

  • Holding en Suisse: optimisation fiscale et gestion d’actifs
  • Mission: détenir parts, investir sans gestion quotidienne
  • Types: holdings passives (détention d’actions) et actives (services plus investissements)
  • Avantages fiscaux: exonérations, intégration fiscale, réduction des charges
  • Autres avantages: optimisation fonctionnelle, négociation d’emprunts

La création d’une société holding en Suisse représente une démarche judicieuse pour les entrepreneurs cherchant à optimiser leur fiscalité et la gestion de leurs actifs.

La holding attire de nombreux entrepreneurs, car bien qu’elle ne fasse pas d’activités commerciales, elle revêt une importance cruciale dans l’organisation financière des groupes d’entreprises.

Découvrons ensemble le fonctionnement, les avantages, les inconvénients et les étapes à suivre pour réussir la création d’une holding en Suisse.

Société holding : Définition et objectifs

But d’une holding

La mission principale d’une société holding est de détenir des parts d’entreprises et d’investir financièrement dans ces entreprises sans se mêler de leur gestion quotidienne. La holding prête de l’argent et reçoit des dividendes.

Elle facture parfois des « management fees » qui correspondent en général à des conseils stratégiques ou services administratifs.

Il existe deux types de holdings : les holdings passives, axées sur la détention d’actions, et les holdings actives, fournissant des services en plus de leurs investissements.

Les Avantages d’une société holding

Avantages d’une holding sur le plan fiscal

Ce qui pousse les entrepreneurs à créer une holding se base souvent sur les avantages fiscaux qu’elle offre.

L’optimisation fiscale

Les services que fournissent une holding active produisent pour elle-même des sources de revenus imposables, mais crée également des dépenses déductibles pour les entreprises bénéficiaires. Cette dynamique met en place un équilibre fiscal qui permet de piloter les charges fiscales globales.

L’intégration fiscale

Une société holding peut dans certains cas permettre de réduire l’assiette imposable en compensant les bénéfices et les pertes entre la société mère et ses filiales.

Exonération sur les gains des cessions

En cédant des participations, une société holding peut profiter d’une exonération significative sur la plus-value, ne payant qu’une fraction de l’impôt.

Exonération sur les dividendes

Les dividendes versés à la holding par les sociétés filiales peuvent être presque totalement exonérés d’impôt, représentant un avantage financier considérable. On parle de réduction pour participations (RPP).

Avantages d’une holding sur le plan stratégiques et juridiques

Les atours de la holding ne sont pas que fiscaux. La holding permet également :

Une optimisation des fonctions

La consolidation des fonctions de soutien tel que la logistique, le RH ou la comptabilité au sein de la holding favorise une gestion efficace et plus cohérente.

La négociation d’emprunts

Une holding peut obtenir de meilleures conditions de financement en négociant pour l’ensemble du G

Les points faibles d’une société holding

Pour que la holding puisse bénéficier des avantages fiscaux, une stricte conformité aux critères légaux est nécessaire, demandant souvent l’assistance de professionnels comptables et fiscaux.

La gestion des comptes consolidés et le respect des obligations légales peuvent entraîner des coûts et une complexité accrue.

Bien que la structuration en holding puisse accroître les coûts opérationnels, une optimisation au niveau de la holding peut diminuer cet impact.

Créer une holding en Suisse : Les Étapes

Vous souhaitez créer une entreprise de type holding en Suisse ? Voici les différentes étapes à respecter pour pouvoir créer une société holding en Suisse :

1. Préparation et conseil

Il est recommandé de solliciter l’aide d’un expert en fiscalité ou d’un avocat pour optimiser la structure de la holding, notamment en cas d’apport en nature.

2. Choix du type de holding

Choisissez entre une holding avec une structuration par apport partiel d’actif ou avec une structuration par apport des parts sociales, en veillant à respecter les obligations fiscales afin d’éviter d’éventuels redressements.

3. Choix du statut juridique

Le choix de la forme juridique de votre société holding revêt une importance capitale. Vous pouvez choisir entre une Société à Responsabilité Limitée (SARL) ou une Société Anonyme (SA) en tenant compte des particularités de votre activité.

Conclusion

La Suisse offre un cadre propice à la croissance et à l’optimisation fiscale.

Toutefois, la prudence s’impose lors de la création d’une holding : consultez des experts, anticipez les coûts, et restez vigilant en toute situation vous éviteront de mauvaises surprises.

En suivant ces conseils, vous offrez à votre holding la possibilité de prospérer dans un climat entrepreneurial favorable.

Les équipes juridiques d’entreprendre.ch vous accompagne dans la création de votre société en Suisse. N’hésitez pas à nous contacter !

FAQ sur la société holding en Suisse

Qu’est-ce qu’une société holding et quels sont ses objectifs principaux ?

Une société holding est une entité dont le rôle principal est de détenir des parts dans d’autres entreprises. Elle investit financièrement dans ces entreprises sans intervenir dans leur gestion quotidienne. Les holdings peuvent être passives (concentrées sur la détention d’actions) ou actives (fournissant des services en plus de leurs investissements).

Quels sont les principaux avantages fiscaux d’une société holding en Suisse ?

Les avantages fiscaux incluent l’optimisation fiscale par les revenus imposables et les dépenses déductibles, l’intégration fiscale pour compenser les bénéfices et les pertes, l’exonération sur les gains des cessions, et l’exonération sur les dividendes grâce à la réduction pour participations (RPP).

Quels sont les avantages stratégiques et juridiques d’une holding ?

Les holdings optimisent les fonctions de soutien comme la logistique et la comptabilité, facilitant une gestion plus efficace. Elles peuvent également négocier de meilleures conditions de financement pour l’ensemble du groupe.

Quels sont les inconvénients potentiels d’une société holding ?

La gestion d’une holding peut entraîner des coûts et une complexité accrue, notamment en matière de comptabilité consolidée et de respect des obligations légales. Il est souvent nécessaire de recourir à des professionnels pour assurer la conformité fiscale.

Quelles sont les étapes clés pour créer une holding en Suisse ?

Les étapes incluent la préparation et le conseil par un expert, le choix du type de holding et de sa structuration, ainsi que la sélection du statut juridique approprié (SARL ou SA), en prenant en compte les spécificités de l’activité envisagée.

Quelle est l’importance du choix du statut juridique pour une holding en Suisse ?

Le choix du statut juridique (SARL ou SA) est crucial car il influence la gouvernance, la fiscalité, et les obligations légales de la holding. Ce choix doit être adapté aux besoins spécifiques de l’entreprise et de ses actionnaires.

Pourquoi est-il recommandé de consulter des experts lors de la création d’une holding en Suisse ?

La consultation d’experts est essentielle pour optimiser la structure fiscale, assurer la conformité aux réglementations complexes, et éviter les erreurs coûteuses. Les professionnels aident à naviguer dans le cadre juridique et fiscal suisse.

Le blog
creation,societe,holding,suisse

Crée ton entreprise en Suisse pour
490 CHF TTC

Je me lance

Sur le même sujet

tvaConnaître son cadre légal
22 mai 2020

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

La TVA en bref ? La Taxe sur la Valeur Ajoutée est une impôt indirect payé à la Confédération pour toute personne consommant un bien ou un service en Suisse. Cette taxe est incombée aux entreprises qui la répercute sur le prix de vente du bien ou du service à la consommation. Selon quel type…
sarl vs sa suisse quelles differenceConnaître son cadre légal
21 février 2024

SARL ou SA : Quelle est la meilleure option pour votre entreprise ?

Le choix de la structure juridique est une étape cruciale dans la vie d'une entreprise. Il détermine non seulement sa gouvernance et son mode de fonctionnement, mais il peut également avoir un impact significatif sur sa réussite à long terme. Les Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL) et les Société Anonyme (SA) sont deux formes juridiques…
créer-entreprise-suisse-quelle-forme-juridiqueA la uneConnaître son cadre légal
11 novembre 2023

Quelle forme juridique choisir pour se lancer en Suisse ?

Tout entrepreneur qui souhaite ouvrir sa société en Suisse doit réfléchir à la forme juridique qu'il souhaite donner à son entreprise. Il existe plusieurs structures juridiques et toutes ne nécessitent pas une inscription au Registre du commerce de votre canton.

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance
Romain Prieur

About Romain Prieur

Romain est un des trois fondateurs de entreprendre.ch. Il est également expert-comptable diplômé en Suisse et fondateur de la Fiduciaire Karpeo à Genève et Lausanne. Romain conseille au quotidien les entrepreneurs et ceux qui souhaitent le devenir. Il est aussi chargé de cours pour la spécialité entrepreneuriat de l’Ecole Crea et au sein de l’organisation des experts-comptables suisses ExpertSuisse.