Être salarié et entrepreneur en Suisse : ce qu'il fait savoir

  • Respecter le devoir de loyauté envers l’employeur actuel afin d’éviter les conflits d’intérêts.
  • Comprendre la clause de non-concurrence pour éviter litiges juridiques en Suisse.
  • Planifier minutieusement la création d’entreprise, étudier le marché et les formalités légales.
  • Gérer efficacement le temps entre emploi salarié et responsabilités entrepreneuriales.
  • Construire un réseau professionnel et préparer la transition vers l’entrepreneuriat à plein temps.

De plus en plus de salariés souhaitent se lancer dans l’entreprenariat sans pour autant abandonner leurs emplois. Bien que cela puisse sembler compliquer, il est tout à fait possible de concilier le statut de salarié et d’entrepreneur.

En Suisse, cette démarche nécessite une compréhension approfondie du cadre juridique spécifique du salarié, des conditions à respecter ainsi qu’une reconnaissance des défis personnels inhérents à la création d’entreprise.

Les fondements juridiques pour les salariés-entrepreneurs

Le devoir de loyauté envers l’employeur actuel

Le devoir de loyauté envers votre employeur actuel est un accord tacite de respect et de loyauté envers l’entreprise pour laquelle vous travaillez. C’est un point très important à prendre en compte lorsqu’on envisage d’embrasser le double rôle de salarié et d’entrepreneur en Suisse.

Implications légales

Même si ce n’est pas clairement mentionner dans votre contrat de travail, le droit suisse du travail indique que le salarié a l’obligation de servir les intérêts de son employeur de manière loyale et intègre.

Cette obligation implique souvent des restrictions sur les activités qui peuvent êtres fais par l’employé en dehors des heures de travail, le détournement des clients et des autres salariés de la société pendant toute la durée de l’emploi.

Précautions à prendre

Pour éviter les conflits, il est crucial de prendre des précautions telles que la divulgation transparente de vos intentions entrepreneuriales à votre employeur actuel et si nécessaire, l’obtention de consentements écrits.

La clause de non-concurrence

La clause de non-concurrence représente une partie juridique importante pour les salariés-entrepreneurs. Elle est souvent présente dans les contrats de travail. Son but : restreindre la capacité d’un employé à travailler pour un concurrent ou à créer une entreprise similaire durant une certaine période. Parfois cette clause ne concerne que les activités salariées futures mais pas l’entreprenariat.

Comprendre les termes de la clause de non-concurrence est essentiel. La violation de cette clause peut entraîner des litiges juridiques et des réclamations de dommages et intérêts de la part de l’employeur. Il est crucial pour les salariés-entrepreneurs de prendre en compte ces restrictions lorsqu’ils planifient leur transition vers l’entreprenariat.

Stratégies de négociation et alternatives

Négocier (ou renégocier) les termes de la clause de non-concurrence peut être une étape cruciale avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Des alternatives, comme une période de non-concurrence plus courte ou une rémunération spécifique pour compenser ces restrictions, peuvent être explorées.

La communication ouverte avec l’employeur et, si nécessaire, l’obtention de conseils juridiques, sont des points essentiels pour naviguer à travers ces clauses tout en respectant les intérêts des deux parties.

Planification et gestion de l’entreprise parallèle

Étapes initiales de la création d’entreprise

Lorsqu’on aspire à être un salarié-entrepreneur, une planification minutieuse des étapes est de rigueur. Il est impératif d’évaluer le projet dans ses moindres détails : l’environnement économique, social, technologique et légal du marché que vous souhaitez attaquer.

Une étude approfondie du marché est aussi nécessaire pour les salariés-entrepreneurs surtout pour connaitre la taille du marché et les capacités nécessaires pour y faire son entrer.

Les formalités administratives et juridiques en Suisse

Vous devez connaitre les formalités administratives et juridiques incontournable pour mettre votre entreprise en conformité aux niveaux des lois et des règlementations Suisse. Cela inclut :

Gestion financière et ressources

La mise en place d’un plan de financement initial solide et la création d’un budget réaliste sont des étapes fondamentales pour le lancement de votre entreprise. Cette étape inclut l’évaluation minutieuse des coûts de démarrage, la projection des flux de trésorerie et la recherche de sources de financement appropriées.

Équilibre vie professionnelle et personnelle en tant que salarié- entrepreneur

Les défis de la gestion du temps

La gestion du temps est l’un des défis majeurs auxquels font face les individus jonglant entre le statut de salarié et celui d’entrepreneur. L’augmentation du nombre des responsabilités peut rapidement entraîner un épuisement professionnel mettant en péril la réussite dans les deux domaines.

Comment optimiser sa gestion du temps ?

La solution repose sur l’adoption de techniques d’optimisation efficaces pour gérer votre temps de travail et vos taches. Cela peut se traduire par la mise en place de plannings rigoureux, la priorisation des tâches, l’utilisation d’outils de gestion du temps et la délégation des responsabilités lorsque cela est possible.

Les salariés-entrepreneurs doivent être maîtres dans l’art de maximiser chaque minute de leur journée, alliant productivité et efficacité.

Importance de la séparation entre vie professionnelle et personnelle

La frontière entre vie professionnelle et personnelle peut devenir floue lorsque l’on jongle entre deux rôles exigeants. Établir des limites claires devient crucial pour éviter le burn-out. Cela implique de définir des plages horaires dédiées à chaque domaine, de respecter ces limites et de s’offrir des moments de détente pour recharger les batteries.

Maintenir un équilibre sain

Il est aussi primordial pour la bonne marche de vos projets de garder une certaine stabilité pour avoir un équilibre entre bien-être et responsabilités. Car le stress peut rapidement devenir un compagnon constant pour les salariés-entrepreneurs.

Savoir le gérer en utilisant des méthodes telles que la méditation, le sport, ou simplement prendre des pauses régulières est impératif pour maintenir un équilibre sain.

Reconnaitre les signes de surmenage et avoir un solide soutient de la famille et des personnes qui vous sont proches sont également essentielles pour prévenir l’épuisement professionnel.

Développement et croissance de l’entreprise

Construire un réseau professionnel

En tant que salarié-entrepreneur vous devez vous construire un réseau professionnel solide pour faire développer votre entreprise.

Networking et collaboration

S’impliquer activement dans des événements de networking, des conférences sectorielles et des forums professionnels est un must-do. Cela vous offre non seulement la possibilité de rencontrer des partenaires potentiels des clients et des collaborateurs mais aussi l’occasion d’apprendre des expériences d’autres entrepreneurs.

Marketing et développement de la clientèle

Les salariés-entrepreneurs doivent mettre en place des stratégies de marketing efficaces pour attirer l’attention sur leur entreprise. L’utilisation des réseaux sociaux et la mise en œuvre de campagnes publicitaires ciblées sont deux possibilités facile à mettre en œuvre.

Expansion et évolution

Une fois que l’entreprise commence son développement,  l’entrepreneur doit se tourner vers l’expansion et l’évolution.

Stratégies d’évolution et d’adaptation

Les salariés-entrepreneurs doivent élaborer des stratégies adaptatives. L’agilité dans l’adaptation aux changements est essentielle pour rester compétitif et pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Préparation à la transition vers un rôle d’entrepreneur à plein temps

Une fois que l’entreprise atteint une certaine stabilité, le salarié entrepreneur doit se préparer à une transition vers un rôle d’entrepreneur à temps plein. Cette transition implique souvent une planification stratégique à long terme avec la constitution d’une équipe et une réflexion approfondie sur les implications financières et professionnelles.

Elle nécessite une évaluation minutieuse de la stabilité financière de l’entreprise et implique un focus sur la croissance du chiffre d’affaires et une vision claire des objectifs pour l’avenir.

Conclusion

La réussite en tant que salarié-entrepreneur repose sur une planification minutieuse de chacune des étapes ci-dessus.

Nous encourageons ceux qui aspirent à ce double rôle à exploiter pleinement leur potentiel entrepreneurial tout en maintenant une approche respectueuse envers leurs obligations professionnelles existantes.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels comme les équipes d’entreprendre.ch pour répondre à toutes vos questions et vous aider dans votre parcours vers l’indépendance.

FAQ : Être salarié et entrepreneur en Suisse

Qu’est-ce que le devoir de loyauté envers l’employeur actuel pour un salarié-entrepreneur en Suisse ?

Le devoir de loyauté est un accord tacite où le salarié s’engage à respecter et à ne pas entrer en concurrence avec son employeur. Cela implique des restrictions sur les activités externes, le détournement des clients et des autres employés.

Comment gérer une clause de non-concurrence en tant que salarié-entrepreneur ?

Il est essentiel de comprendre les termes de la clause de non-concurrence présente dans le contrat de travail. Violation de cette clause peut entraîner des litiges et des demandes de dommages-intérêts. La négociation des termes et la recherche d’alternatives sont recommandées.

Quelles sont les étapes initiales pour créer une entreprise en tant que salarié en Suisse ?

Il faut d’abord évaluer l’idée d’entreprise, étudier l’environnement du marché, et connaître les formalités administratives et juridiques suisses, comme l’inscription au Registre du Commerce et la gestion de la comptabilité.

Comment un salarié-entrepreneur peut-il gérer ses finances et ressources ?

Il est crucial de mettre en place un plan de financement solide, créer un budget réaliste, et rechercher des sources de financement, telles que l’auto-financement, les prêts bancaires ou le capital-risque.

Comment un salarié-entrepreneur peut-il équilibrer sa vie professionnelle et personnelle ?

Il doit adopter des techniques d’optimisation du temps, établir des limites claires entre sa vie professionnelle et personnelle, et utiliser des méthodes de gestion du stress comme la méditation ou le sport.

Quelles stratégies de développement et de croissance sont recommandées pour un salarié-entrepreneur ?

Construire un réseau professionnel, s’impliquer dans le networking, élaborer des stratégies de marketing efficaces, et adapter l’entreprise aux tendances du marché sont essentiels.

Comment un salarié-entrepreneur peut-il se préparer à devenir entrepreneur à plein temps ?

Il doit planifier stratégiquement à long terme, évaluer la stabilité financière de l’entreprise, et avoir une vision claire des objectifs futurs.

Quel est le conseil principal pour les salariés souhaitant devenir entrepreneurs ?

Planifier minutieusement les étapes, gérer efficacement le temps, et développer progressivement l’entreprise tout en respectant les obligations professionnelles existantes. Il est aussi conseillé de consulter des professionnels pour un accompagnement adéquat.

Le blog
salarie,entrepreneur,suisse,comment

Crée ton entreprise en Suisse pour
490 CHF TTC

Je me lance

Sur le même sujet

démarches administratives après création d'entrepriseConnaître son cadre légal
5 mai 2021

Les démarches administratives après la création de son entreprise

Créer sa SARL nécessite de connaitre l'importance des rôles des gérants et des associés. Créer son entreprise en Suisse demande également de penser aux droits de signatures (individuels ou collectifs) qui sont cruciaux pour la bonne gestion de la société après sa création.
creer sarl suisse creation societe responsabilite limiteeA la uneConnaître son cadre légal
13 novembre 2023

Créer une SARL en Suisse – Explications étape par étape

Tout entrepreneur qui souhaite ouvrir sa société en Suisse doit réfléchir à la forme juridique qu'il souhaite donner à son entreprise. Il existe plusieurs structures juridiques et toutes ne nécessitent pas une inscription au Registre du commerce de votre canton.
définir but entrepriseConnaître son cadre légal
23 mars 2023

Les conseils pour définir le but de son entreprise

Lorsqu’on crée son entreprise, il faut choisir plusieurs choses pour être identifiable. Premièrement, il faut choisir le nom. Ensuite, il faut définir le but de l'entreprise que l’on souhaite exploiter. Enfin, il faut que l’entreprise ait un siège. Dans cet article, nous allons vous partager les conseils pour définir le but de son entreprise. Tout…

Crée ton entreprise pour 490 CHF TTC

Tarifs transparents, pas de frais cachés, notre équipe vous accompagne de A à Z

Je me lance
Romain Prieur

About Romain Prieur

Romain est un des trois fondateurs de entreprendre.ch. Il est également expert-comptable diplômé en Suisse et fondateur de la Fiduciaire Karpeo à Genève et Lausanne. Romain conseille au quotidien les entrepreneurs et ceux qui souhaitent le devenir. Il est aussi chargé de cours pour la spécialité entrepreneuriat de l’Ecole Crea et au sein de l’organisation des experts-comptables suisses ExpertSuisse.